Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents  

 — June 30, 200030 juin 2000
 

Provinces de l’ouest

La fin de semaine de la Pentecôte, le Conseil des Églises de Regina a organisé une foire religieuse et un service œcuménique pour célébrer l’année jubilaire. L’événement a eu lieu le 10 juin, veille de la Pentecôte, et a débuté par la marche annuelle pour Jésus. Des stands tenus par des représentants de diverses confessions représentaient différents aspects de la vie chrétienne, des musiciens chrétiens jouaient sur une scène représentant l’arche de Noé et des activités avaient été organisées pour les enfants. Des groupes œcuméniques de partout dans la province ont exposé des courtepointes et des bannières.

Les promesses et les dangers du Jubilé 2000 étaient le thème d’un colloque organisé conjointement par les Églises catholique, unie, anglicane et luthérienne de Kelowna, Colombie-Britannique, du 26 au 28 mai, 2000. Des garanties contre l’accroissement des dépenses militaires par les gouvernements des pays pauvres, les effets du néolibéralisme sur les marginalisés ainsi que la réponse des chrétiens à ces situations étaient à l’ordre du jour. Ces discussions permettent aux personnes de bonne volonté d’apprendre comment les décisions politiques influent sur les gens et la planète. Pour informations sur le colloque, appeler le (250) 763-6040 ou le (250) 764-7130.

Un Centre de guérison autochtone sera construit sur la réserve Beardy et Okemasis, près de Duck Lake, Saskatchewan, à l’intention des détenus autochtones. Le Willow Cree Healing Lodge pourra accueillir quarante détenus condamnés à une peine de deux ans ou plus dans une prison fédérale. Un autre centre de guérison autochtone a été ouvert il y a deux ans et demi sur la réserve Wahpeton Dakota, à quelques kilomètres au nord de Prince Albert.

Sept Églises représentant les traditions anglicane, luthérienne, presbytérienne et unie étudient la possibilité de construire un vaste « Centre chrétien » œcuménique à North Burnaby. Le but du projet est de permettre aux sept congrégations de progresser à l’avenir et de trouver des moyens de servir la communauté ensemble. Les congrégations garderaient leur autonomie, chacune ayant son propre prêtre ou pasteur, mais elles partageraient les ressources et travailleraient ensemble à la mission dans la communauté.

Ontario

La société jaïne de Toronto et le comité interreligieux de Scarboro Missions ont organisé, le 11 mai, une journée de dialogue interreligieux avec les représentants de sept religions. Le débat s’est déroulé dans le temple jaïn sous le thème : « Ahimsa : la non-violence ».

Mosaic, un regroupement interreligieux qui se consacre à la compréhension et au respect mutuels, a été fondé à la fin des années 70 à Thornhill à la suite de conversations entre le rabbin Michael Stroh et le pasteur de l’Église unie David Reeve sur le bien qui pourrait résulter du dialogue interreligieux. Aujourd’hui, Mosaic comprend des congrégations appartenant à six religions : le christianisme, le judaïsme, l’islam, le bouddhisme, l’hindouisme et le zoroastrisme. Les membres se rencontrent quatre fois par année et, lors de trois de ces rencontres, ils assistent à un service religieux d’une des congrégations membres. Lors de la quatrième rencontre de l’année, des représentants des religions participantes ont discuté sur le thème de la paix et de la violence. Les présentations ont été suivies d’un concert par des choeurs d’enfants qui ont interprété des chants de leurs traditions respectives. Ils ont terminé le concert en chantant ensemble un hymne à la paix. Pour informations concernant Mosaic, communiquer avec Arieh Cohen au (416) 787-9469.

Le clergé de Parry Sound a très bien accueilli la suggestion du révérend Michael Hutt, de l’église anglicane Trinity, d’organiser pour le Vendredi saint un chemin de la Croix dans les rues de la ville. La première station était l’église catholique St. Peter the Apostle. À chaque station, on récitait des prières et on lisait un passage correspondant de la Bible. Quelques 500 personnes ont marché lentement vers l’église Trinity. Les stations suivantes étaient l”église presbytérienne St. Andrew, l’hôtel de ville, la prison provinciale, l’église baptiste, l’Armée du salut, le cénotaphe et, finalement, l’église unie St. James qui était bondée. À Kanata, seize églises locales ont participé au quinzième chemin de la Croix du Vendredi saint.

Lors de la vingtième célébration chrétienne en souvenir de l’Holocauste, Mme Karen Armstrong, pasteur de l’Église unie du Canada, a rappelé aux fidèles réunis dans l’église luthérienne Agricola, au nord de Toronto, que « le commandement divin de se souvenir se retrouve 229 fois dans cette partie de la Bible que nous, chrétiens, appelons l’Ancien Testament. » Pour ses organisateurs, le Dialogue judéo-chrétien de Toronto, cette célébration annuelle est une tentative d’aller au-delà de la question historique de l’Holocauste et de s’assurer que l’histoire rejoigne les chrétiens dans leur âme. Cette réponse émotionnelle est essentielle au processus de réconciliation, a dit le chantre du temple Holy Blossom, Benjamin Meissner, qui a chanté des psaumes en anglais et en hébreu pendant la célébration.

Québec

Le Séminaire diocésain de Montréal ( anglican ) a décerné un doctorat honorifique en théologie au Père Irénée Beaubien, s.j., lors de la collation annuelle des grades, le 8 mai. En honorant ainsi le Père Beaubien, l’Église anglicane du Canada reconnaît en lui l’un des plus éminents œcuménistes du Canada. Par la remise de ce doctorat honoris causa au Père Beaubien, le Conseil des gouverneurs du Séminaire diocésain de Montréal veut d’abord rendre publique sa reconnaissance pour les progrès réalisés dans le domaine de l’œcuménisme, notamment pour le rapprochement entre anglicans, protestants et catholiques, au cours des quarante dernières années. Il reconnaît que ces progrès sont directement ou indirectement attribuables aux travaux du Père Beaubien. Par ce geste, le Conseil veut également rendre visible l’engagement de l’Église anglicane en ce qui concerne sa vocation œcuménique et l’intégration d’une théologie œcuménique dans son programme de préparation au ministère.

Une cérémonie qui s’est tenue le 9 mars au Montreal Jewish Community Campus commémorait l’adoption par l’Assemblée nationale d’une loi instituant la célébration annuelle du Jour commémoratif de l’Holocauste / Yom HaShoah. Le lieutenant-gouverneur du Québec, Mme Lise Thibault, a remis au Congrès juif canadien un exemplaire officiel du projet de loi, qui devrait être placé dans le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal. Dans un geste émouvant, qui a fait venir les larmes aux yeux de plusieurs, six jeunes enfants ont remis à Mme Thibault une rose blanche, représentant chacune un million des victimes juives de l’Holocauste.

Dans le cadre du Jubilé de l’an 2000, le diocèse de Saint-Jean-Longueuil organisait un grand concert œcuménique, le dimanche 4 juin en l’église de La Nativité de La Prairie. Plus de 150 choristes de différentes confessions religieuses chrétiennes participaient à cet événement musical. Une chorale gospel composée de jeunes, une chorale de l’Église copte, une chorale orthodoxe russe, un groupe des Églises de Saint-Lambert et d’autres étaient au programme. Ce concert œcuménique, dont les profits ont été remis à l’Abri Rive-Sud, rejoignait directement plusieurs aspects du Jubilé de l’an 2000. Le Jubilé nous invite à instaurer la justice dans les relations entre les hommes. Il nous propose une pratique effective de la justice et de la charité. Il nous invite également au dialogue avec nos soeurs et nos frères chrétiens, avec celles et ceux qui sont différents de nous par leur culture ou leur option spirituelle et religieuse.

Catholiques romains et luthériens montréalais ont tenu, le samedi 13 mai, une journée d’étude pour expliquer au grand public l’accord important des deux confessions sur la doctrine de la justification signé à Augsbourg, Allemagne, le 31 octobre 1999. Parrainé par The Montreal Lutheran Council et par le Centre canadien d’œcuménisme, l’événement qui rassemblait soixante-dix personnes, s’est déroulé l’avant-midi à l’église St. John’s Lutheran et l’après-midi à l’église catholique Notre-Dame-de-la-Salette. Les conférenciers étaient : du côté catholique, le Dr Gilles Routhier de l’Université Laval, Québec, et Catherine E. Clifford de St. Michael’s College, Toronto ; et du côté luthérien, le Dr Robert A. Kelly du Waterloo Lutheran Seminary et le Dr Mathew Anderson, pasteur de la paroisse Christ The Redeemer, Dollard-des-Ormeaux, QC. Les média locaux ont donné de l’événement des comptes rendus qui ont rejoint un public beaucoup plus vaste.

Provinces atlantiques

Lors de la réunion du Charlottetown Christian Council, le 27 avril, le pasteur Richard Coffin a annoncé que l’événement Proclamation 2000, du 5 au 14 avril, a attiré 500 participants qui ont fait 134 heures de lecture continue de la Bible, à l’église Trinity United de Charlottetown, Île du Prince-Édouard. Deux aveugles de West Prince ont lu des extraits de la Bible en Braille.

La célébration de la Journée mondiale de prière qui a eu lieu à Fredericton, Nouveau-Brunswick, en mars, avait été organisée par le Women’s Interchurch Council de Fredericton Sud et de New Maryland, et l’association hôtesse était la Catholic Women’s League de la paroisse St. Dunstan, de Fredericton. L’événement œcuménique a réuni des participants de onze confessions chrétiennes. Le conférencier invité était le pasteur Malcolm Card, de l’église baptiste unie Woodstock, ancien missionnaire en Indonésie, et la partie musicale était assurée par une chorale féminine interconfessionnelle. La première célébration de la Journée mondiale de prière pour les enfants, à laquelle ont participé des élèves des cours de religion de St. Dunstan, ainsi que les enseignants et les parents, comprenait une pièce de théâtre sur un sujet biblique, des prières et une présentation de diapositives sur l’Indonésie. On espère que la célébration de la Journée mondiale de prière pour les enfants deviendra un événement annuel.

Posted: June 30, 2000 • Permanent link: ecu.net/?p=14
Categories: CCEIn this article: Centre Canadien d’œcuménisme
Transmis : 30 juin 2000 • Lien permanente : ecu.net/?p=14
Catégorie : CCEDans cet article : Centre Canadien d’œcuménisme


  Older postsAnciens articles | Newer postsArticles récents